Critique : Et mes yeux se sont fermés

Patrick Bard

Résumé

Maëlle s’est radicalisée sur les réseaux sociaux. Un jour, elle a quitté Le Mans pour rejoindre la Syrie. Pourtant, quelques mois plus tard, elle est de retour en France, enceinte de son mari quelle aime profondément et ne répondant plus qu’au prénom d’Ayat. Elle est rentrée pour le bébé et parce qu’elle avait peur, mais l’idéologie de Daesh continu d’imprégner son existence.

Passage

« Je suis veuve, deux fois veuve, et je n’ai que 16 ans. Mon premier mari e été pulvérisé par une roquette avant que j’aie eu le temps de le rencontrer. Ils ont tué le second quand nous avons fuit la Syrie ensemble. »

Note

***** 5/5

Mots clès

Daesh, radicalisation, Syrie, djihadiste

Appréciation

C’est un livre beau, émouvant, dramatique qui montre et qui décrit d’une manière très réaliste la guerre qui se déroule en Syrie et la vie des adolescents radicalisés qui la rejoignent. A lire à côte d’une boîte de mouchoirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *